Loading...
Dans son troisième roman, « Les os des filles » publié chez Stock, Line Papin raconte son départ du Vietnam pour la France à l’âge de 10 ans. Un traumatisme pour la jeune femme, qui, quelques années plus tard, privée de ses repères, arrêtera de se nourrir et deviendra anorexique.
Plus tard, elle est revenue sur les terres de son enfance, pour comprendre ce traumatisme et dresser les portraits de sa mère et de sa grand-mère, qui ont dû se battre contre la guerre et la famine. Un formidable récit autobiographique sur la nécessité de se raconter et de briser le silence. 

Comments

Leave a Reply