Loading...
Cette fois-ci, c’est une centaine de Dogons qui sont victimes de ces attaques. Un village de 300 personnes aurait été entièrement rasé.
http://ptv.io/2kAn

Dans ce numéro de Zoom Afrique :

L’actualité en Afrique :

Ghana : China Harbour Engineering va réaliser la deuxième phase de l’extension du port de Tema ;
Cameroun : la Société nationale des hydrocarbures reverse à l’État 157,5 milliards de FCFA ;
Sénégal : Dakar accueille le 17e sommet africain de l’énergie et du pétrole.
 

Les analyses de la rédaction :

Bénin

Le Bénin, pays qui a refusé son adhésion dans la ZLEC, subi depuis un certain temps des bouleversements quasi similaires à ceux du Soudan. Des manifestations ont eu lieu dans le pays contre le gouvernement en place, et elles ne se sont pas encore estompées. Dans le nord du pays, les manifestants ont bloqué des routes. Les violences continuent à Tchaourou, la ville d’origine de l’ancien président Thomas Boni Yayi, dans le nord du Bénin, après l’arrestation de deux personnes.

Burundi

Au Burundi, la population est descendue dans les rues pour manifester contre les médias occidentaux, à qui ils reprochent d’avoir donné une tribune aux opposants politiques du gouvernement.

Radio France internationale (RFI), TV5 Monde et Le Monde sont les groupes de presse en cause, car l­e but de la manœuvre est de déstabiliser de près ou de loin le Burundi. Alors que les médias mainstream sont essentiellement là pour dénigrer et critiquer ouvertement et faussement les pays africains, la population hausse le ton vis-à-vis des agissements des occidentaux.

D’ailleurs, en mars dernier, le régime de Bujumbura a interdit à la BBC et à Voice of America d’opérer et de diffuser leurs programmes dans le pays.

Mali

Après le massacre des Peuls en janvier 2019 par de soi-disant éléments armés déguisés en Dogon, c’est maintenant le tour des Dogons d’être massacrés. Les médias mainstream se sont emparés de l’information et sous-entendent continuellement que c’est l’œuvre des Peuls à titre de vengeance. Certains témoins prétendent même que les assaillants auraient échangé des mots en peul.

Cette fois-ci, c’est une centaine de Dogons qui sont victimes de ces attaques. Un village de 300 personnes aurait été entièrement rasé... 

Comments

Leave a Reply